Cantal - AstraZeneca, il ne faut pas s'alarmer selon le Dr Kuentz

16 mars 2021 à 11h00

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le 15 mars la suspension de l'utilisation du vaccin AstraZeneca. Une décision "de précaution'' dans l'attente de l'avis de l'Agence Européenne du Médicament. 

Plusieurs pays européens comme l'Allemagne ou encore la Norvège ont suspendu, eux aussi, l'utilisation de ce vaccin, après des doutes sur ses effets indésirables et inquiétants, chez des personnes vaccinées. 

Pour le docteur Mathieu Kuentz, président de la Commission médicale d'établissement à l'hôpital Henri Mondor : "Il ne faut pas s'alarmer".

_

Notez que le Cantal se stabilise dans sa situation épidémiologique : avec un taux de positivité de 3 % et un taux d'incidence de 95 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants, le département cantalien est bien en dessous des moyennes nationales. (NDLR: taux de positivité de 7,39 et taux d'incidence de 238)

Malgré tout, la tension hospitalière reste élevée.

_

Image : Pascal Tarrisson (à gauche) directeur de l'hôpital Henri Mondor, et Mathieu Kuentz, président de la Commission médicale d’établissement.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article