Cantal - licenciée sans préavis après 40 ans à la CPAM

10 novembre 2021 à 10h27

Christiane Aurières, salariée de la sécurité sociale depuis plus de quarante ans a reçu une lettre de licenciement pour faute grave par son directeur. A l'appel de la CGT, ils sont plus de soixante personnes à avoir manifesté ce matin devant les locaux de la CPAM et de la CAF d'Aurillac.

On lui reproche d'avoir récupéré depuis sa boîte professionnelle  deux courriels comportant des données confidentielles, notamment l'attribution des points de compétences.

Le directeur de la CPAM a demandé le licenciement de l'employée pour faute grave, sans préavis ni indemnité de licenciement et ce, contre l'avis du Conseil de discipline. 

Mr Pons compte bien rester sur sa position. Christiane est "en état de choc"

La CGT annonce : "ce n'est que le début des actions". Affaire à suivre...

Légende photo: Message de soutien.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article