Pro D2 : Aurillac - Biarritz, duel de prétendants au Top 6


29 novembre 2023

Le Stade Aurillacois Cantal Auvergne accueille le Biarritz Olympique, ce vendredi 1er décembre 2023, au stade Jean Alric à Aurillac. Une rencontre entre deux équipes qui espèrent passer les fêtes dans le Top 6...

La statistique est peut-être anodine pour certains, mais Aurillac est la seule équipe de Pro D2 invaincue sur le dernier bloc de championnat. Avec deux victoires à la maison contre Brive et Valence-Romans, et un nul ramené d'Aix-en-Provence, les hommes de Roméo Gontineac viennent de montrer qu'il faudrait compter sur eux pour la suite de la saison.

La défense collective dans l'ADN du Stade Aurillacois

À l'image de la dernière sortie face à Valence-Romans, les Aurillacois ont su trouver les ressources nécessaires pour conserver un avantage bien mince, malgré un prestation peu aboutie. Leur défense collective, notamment dans les cinq dernières minutes du match contre les Drômois, a de quoi rassurer le staff et les joueurs, dans leur capacité à garder le score, sans se mettre à la faute.

La venue des Basques est un bon test pour la défense aurillacoise, puisque les Biarrots font partie des meilleures équipes du championnat au nombre d'essais marqués (32).

Les grandes ambitions du Biarritz Olympique Pays-Basque

Le BO débarque à Jean Alric avec ses nombreuses individualités, capables de faire basculer un match à tout moment, à l'image du sud-africain Joe Jonas. Le polyvalent trois-quarts rejoindra d'ailleurs le Stade Français en Top 14 en juin prochain. L'effectif basque est tout simplement l'un des plus beaux de cette Pro D2 avec dans ses rangs l'ex international Mohamed Haouas, l'ancien aurillacois Adrian Motoc, mais aussi Cordin, David, Joseph et Hilsenbeck, les recrues estivales.

Le staff aurillacois a insisté cette semaine sur le jeu au sol et l'animation dans la zone de marque, deux secteurs où les joueurs de Roméo Gontineac pêchent actuellement. Mais les Cantaliens ont aussi de quoi faire mal aux Basques dans l'occupation, grâce aux pieds d'Antoine Aucagne et Marc Palmier, s'ils sont alignés ensemble vendredi soir.

Dans des conditions hivernales vendredi soir à Aurillac, la conquête aurillacoise devra être au même niveau que lors du dernier bloc, pour assurer les lancements jeu. En difficulté en touche sur le début de saison, Matthieu Lescure et ses hommes ont réglé la mire, mais il faudra tout de même s'adapter au départ d'Adrian Smith. Auteur d'une excellente pige en tant que joker coupe du monde, le talonneur néo-zélandais a rejoint les rangs du RC Arpajon-Veinazès. Aux Nioradze, Khonelidze, Loughnane ou Djomboué de montré qu'ils sont capables de prendre la relève.

Passer les fêtes dans le Top 6 

Rester invaincu sur le dernier bloc de trois matchs a permis à Aurillac de se replacer aux portes du Top 6. Les hommes du président Christian Millette, qui a fixé les phases finales comme objectif en début de saison, pourraient même intégrer les places qualificatives, en poursuivant cette bonne série. 

Mais à l'image de la réception de Valence-Romans il y a quinze jours, la Pro D2 ne laisse pas de place au relâchement. Et comme le répète souvent le coach aurillacois Roméo Gontineac : "les grandes équipes sont celles qui confirment match après match"... 

Anderson Neisen absent de deux à trois mois

C'est la très mauvaise nouvelle de la semaine, Anderson Neisen sera absent des terrains pour une durée assez longue. L'arrière aurillacois doit se faire opérer des adducteurs vendredi. Le staff aurillacois devra également composer sans David Delarue. Le demi-de-mêlée va débuter une phase de réathlétisation la semaine prochaine.

Eoghan Masterson, heureux papa d'une petite fille le 21 novembre dernier, tiendra bien sa place. De quoi ravir le staff aurillacois, tant le 3e ligne irlandais, auteur de deux essais lors du dernier bloc, est indispensable à Aurillac.

Légende photo, de gauche à droite : AJ Coertzen, Tim Daniel et Eoghan Masterson.

@Guillaume TILLY - Montage vidéo : Ludiwg DELMAS

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article